Le boulon à sertir formant un trou par fluoperçage repousse les limites du champ d’application dans la construction légère de carrosseries.

Les tendances dans la construction de carrosseries sont notamment les assemblages mixtes, mais aussi les assemblages hybrides des matériaux les plus variés. Cette transformation dans l’utilisation des matériaux apporte aussi de nouvelles exigences relatives aux techniques de raccordement. Le boulon à sertir formant un trou par fluoperçage permet à présent de nouvelles applications.

Pour chaque application dont le critère clé se situe dans les temps de cycle lors de la fixation d’applications hybrides dans la construction de carrosseries légères, il est possible de faire appel au boulon à sertir Flowpush®. L’objectif de l’utilisation des matériaux de la construction légère est de réduire le poids tout en maintenant la stabilité du carrosse. Le défi essentiel de cette tâche réside principalement dans les solutions d’assemblages.
Avec un temps de cycle allant jusqu’à 1 seconde, la pose à haute vitesse du boulon est un procédé d’assemblage de métaux représentant actuellement la plus grande concurrence de la technologie du fluoperçage et du taraudage. C’était justement le point de départ des développeurs d’ARNOLD UMFORMTECHNIK GmbH & Co. KG pour concevoir Flowpush®. Il s’agit d’un boulon de sertissage qui forme un passage par fluoperçage et qui peut être utilisé pour la fixation d’applications hybrides comme par exemple des tôles collées en matériaux équivalents ou différents.
Les avantages pour le client sont évidents : Il est possible de réaliser des temps de cycles inférieurs à 1,5 secondes, les systèmes d’installation classiques peuvent continuer à être exploités et le champ d’application de Flowform® est beaucoup plus étendu. De plus, le procédé de fixation irréversible offre une économie de poids d’environ 25 %.